by Carmen Lobo

La Lune

P7253015

La lune peut se prendre à cuillerées

Ou comme un comprimé à toutes les deux heures

Efficace comme hypnotique ou sédatif

Elle soulage également

Ceux qui se sont intoxiqués de philosophie

Un morceau de lune dans les poches

Es meilleur porte-bonheur qu’une patte de lapin

Sert pour trouver la personne aimée

Pour être riche sans que quiconque le sache

Et pour éloigner les médecins et les cliniques

Peut se servir en guise de dessert aux enfants,

Ou quand ils n’arrivent pas à dormir

Et quelques gouttes de lune dans les yeux des vieillards

Aident à bien mourir.

Place une feuille de lune tendre

Sous ton oreiller

Et tu verras ce que tu veux voir

Aie toujours sur toi un petit flacon d’air de lune

Pour quand tu étoufferas

Et donne la clef de la lune

Aux prisonniers et les désespérés

Pour les condamnés à mort

Et pour les condamnés à vie

Il n’existe pas meilleur stimulant que la lune

En doses précises et contrôlées.

La Lune: Jaime Sabines

Photo: Une nuit d’octobre  2009 à Paris


© Carmen Lobo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s