by Carmen Lobo

Aux nuages

NUAGES

Les nuages, vaisseaux paisibles,
Défilent au-dessus de moi,
Leurs couleurs tendres, indicibles,
M’emplissent d’un magique émoi.

Nuances d’un merveilleux monde
Eclos d’un azur printanier,
Bien souvent je suis prisonnier
De votre fuite vagabonde.

Ecume claire, aux tons changeants,
Des maux d’ici-bas dépouillée,
Seriez-vous les rêves ardents
Que fait notre terre souillée ?

Poèmes Choisis (1904)  Hermann Hesse
Photo: Jardin des Tuileries
© Carmen Lobo – All right reserved
Publicités

Une Réponse

  1. Bonsoir,

    Quand l’ Ecorce , se Fait Vieille et la Veine Sensible.
    Quand le Coeur , bat en Corps et Reflète l’indicible.
    L’Arbre Songe au Travers , laisse Hâler la Lumière.
    Par les Voiles Eventées , la Dame vient d’une Rivière.
    Elle est Source à Portée , Par le Biais des Racines
    Enveloppe l’Être Bien Aimé , et se Drape d’ Origines
    D‘une Etoile elle Est Née , Pour Parler aux Ainés…

    http://drenagoram4444.wordpress.com/aupres-des-arbres-songes/

    16 novembre 2010 à 21 h 31 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s