by Carmen Lobo

Un univers de formes

Premières impressions de Paris
«J’y découvrais la lumière, la couleur, la liberté, le soleil, la joie de vivre. C’est dès mon arrivée que j’ai enfin pu exprimer dans mon oeuvre la joie plutôt lunaire que j’avais parfois connue en Russie, celle de mes souvenirs d’enfance de Vitebsk. Je n’avais jamais voulu peindre comme les autres et je rêvais d’un art qui serait nouveau et différent. À Paris, j’eus enfin la vision de ce que voulais créer, l’intuition d’une nouvelle dimension psychique dans mon art. Non pas que ne me cherchais un moyen d’expression, dans un style essentiellement latin comme celui d’un Courbet. Non, ma peinture n’est pas un art de self-expression, ni un art littéraire, mais quelque chose de construit, un univers de formes.»

Edouard Roditi: «Entretiens avec Chagall», in Propos sur l’art, José Corti, 1987

Photo: Collège des  Bernardins Paris
Exposition  » Le pensateur et la Grâce: abstractions et spiritualité »  Jusqu’au 12 septembre 2010
© Carmen Lobo- All right reserved
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s