by Carmen Lobo

L’art de la flânerie

« j’en suis venu à la conclusion que celui qui ne trouve pas l’univers entier dans sa ville ne trouvera jamais une rue originale où que ce soit dans le monde. »

Roberto Arlt

« Eaux-fortes de Buenos Aires »: désignent les chroniques publiées par Roberto Arlt dans le journal El Mundo entre 1928 et 1933.

L’art de la flânerie*:

Arlt cultive son oisiveté en se promenant dans les rues de la ville, éternel piéton. Il y a cependant deux types de piétons : le flâneur et le passant. Pour un passant, il s’agit d’aller d’un endroit à un autre. Pour lui le trajet n’est rien, il n’est qu’un moyen. Le flâneur, lui, ne va nulle part, la finalité de sa marche, c’est le trajet. La caractéristique du flâneur est par conséquent sa disponibilité.

Le flâneur est un voyeur. Son regard sur le monde n’est pas utilitariste, il est esthétique. Il est le seul dans la ville à pouvoir contempler son environnement. Il a le temps, il le maîtrise et c’est pourquoi il peut s’émerveiller d’un rien, d’une conversation dans le tramway, d’une file de chômeurs. Il y a une poésie de l’ordinaire qu’il est le seul à percevoir. Tout est source d’émerveillement : des maisons restées en chantier à cause de la crise économique, le public des cabarets miteux, etc. Il n’y a que pour le flâneur qu’une « fenêtre éclairée dans la nuit grandissante est une histoire que personne n’a encore écrite ». Le flâneur est le maître du temps et il s’en sert pour rêver ou pour s’amuser dans un monde devenu bien trop sérieux. Le flâneur se promène dans sa ville, un microcosme rendant tout voyage superfétatoire.

Photo:  Port de l’Arsenal- La Bastille, Paris
© Carmen Lobo- All right reserved
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s