by Carmen Lobo

« Cité suspendue »

« Les villes comme les rêves sont faites de désirs et de peurs, même si le fil de leur discours est secret, leurs règles absurdes, leurs perspectives trompeuses ; et toute chose en cache une autre. […]

Son secret est dans la façon dont la vue court sur des figures qui se suivent comme dans une partition musicale, où l’on ne peut modifier ou déplacer aucune note. »

« Les villes invisibles »  Italo Calvino (1972)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Photo: « Cité suspendue », après le n° 21 rue Manin et la rue Simon-Bolivar ( Paris 19éme )
Les escaliers mènent à une « cité suspendue » : sur le site circulaire d’un ancien stade, cinq petites rues ont été loties à partir de 1927 par des petites maisons ouvrières. A l’extrémité ouest de cet ensemble devenu cossu, rue Georges-Lardennois, on y a une belle vue sur Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s