by Carmen Lobo

Dialogue



Le jour la solitude me protège,
Mon bouclier, dans la nuit, c’est l’angoisse.

Dans mon ombre je scelle ta pensée,
Son écrin est une âme d’enfant.

L’instant de la première rencontre est passé,
Ton bref retour le lendemain
M’a comme enfouie sous un tertre de siècles.

« Solitude »
Giuseppe Ungaretti (1888-1970) : Dialogue (1968)

Photo: © Carmen Lobo –  Musée du Quai Branly

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s