by Carmen Lobo

Je ferme les yeux…

 


« Deux heures du matin. Les rats rongent dans les poubelles les restes du jour mort: la ville appartient aux fantômes, aux assassins, aux somnambules. Où es-tu? Dans quel lit? Dans quel rêve? Si je te rencontrais, tu passerais sans me voir car nous ne sommes pas vus par nos songes. Je n’ai pas faim: je ne parviens pas ce soir à digérer ma vie. Je suis fatiguée. J’ai marché toute la nuit pour semer ton souvenir. Je n’ai pas sommeil: je n’ai même pas appétit de la mort. Assise sur un banc, abrutie malgré moi par l’approche du matin, je cesse de me rappeler que j’essaye de t’oublier. Je ferme les yeux… »

Marguerite Yourcenar: Feux

Photo: © Carmen Lobo – Place Vendôme – Paris

Publicités

2 Réponses

  1. carlo

    très très beau texte… merci pour ce partage Carmen

    7 juin 2011 à 8 h 36 min

  2. Hey Carlo! merci à toi pour visiter mon blog caro amico!

    8 juin 2011 à 21 h 36 min

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s