by Carmen Lobo

La rupture de la tradition

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La rupture de la tradition, qui est pour nous aujourd’hui un fait accompli,
inaugue de fait une époque où entre vieux et neuf il n’y a plus aucun lien possible,
sinon l’infinie accumulation du vieux en une sorte d’archive monstrueuse ou
l’extranéation opérée par le même moyen que celui qui devrait servir à sa
transmission. Comme le château du roman de Kafka, qui pèse sur le village
de toute l’obscurité de ses décrets et de la multiplicité de ses bureaux,
de même la culture accumulée a perdu sa signification vivante et pèse sur
l’homme comme une menace en quoi il ne peut absolument pas se reconnaître.
Suspendu dans le vide entre vieux et neuf, passé et future, l’homme est jeté
dans le temps comme dans quelque chose d’étranger qui sans cesse lui
échappe et toutefois l’entraîne en avant sans qu’il puisse jamais trouver
en lui son point de consistance.

Giorgio Agamben, L’homme sans contenu, Circé, traduit de l’Italien par Carole Walter, 1996, p. 142.

Photo:  © Carmen Lobo – Musée des Arts Décoratifs : Hussein Chalayan à la frontière entre mode, architecture et design.  Du 5 juillet au 13 novembre 2011. Paris

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s